Azkena Rock Festival 2020

19/20 JUNE 2020

VITORIA-GASTEIZ

poster-Trashville-2020

The Fly and his One Man Garbage
Le chapiteau Trashville accueillera, en provenance du Japon, le virus le plus infectieux de tout le continent asiatique, celui que transmet l’homme-orchestre (ou peut-être devrions-nous parler de mouche-orchestre ?) le plus bizarre que l’on peut voir sur scène. Pluri-instrumentiste de talent, Tatsumi Kaneko produit un blues-trash très imaginatif, regorgeant de créativité et ponctué de riffs impossibles tout en marquant du pied un rythme également impossible et en nous hypnotisant avec les bourdonnements tout droit sortis de sa tête de mouche. Un spectacle que vous aurez du mal à oublier…

Crazy Dolls and The Bollocks
Cette formation française mêle les codes du rock’n’roll le plus classiques à ceux du psychobilly et du punk, teintés de références de l’actualité (Imelda May, Brian Setzer) aussi bien que des légendes américaines des années 1950, notamment Johnny Cash. La mise en scène pour les directs compose donc un univers extravagant et fou, fortement influencé par le cinéma fantastique et de terreur. Les concerts sont une véritable expérience sonore et visuelle à savourer sans aucune modération.

Suicide Generation
Depuis la création du groupe en 2016, la scène londonienne a succombé aux live chaotiques et explosifs de Suicide Generation. Leurs concerts, aussi imprévisibles que leur son, ressemblent à l’explosion d’une bombe sale dont la détonation laisse derrière elle un public ravi de se faire terrasser par une véritable armée munie d’un matériel analogique qui produit un rock’n’roll très puissant.

Das Clamps
L’été dernier, « Shit Music for Shit People », l’album début de ce duo londonien composé par deux ferventes amatrices de The Cramps, sortait dans les bacs. Formé par Tina (de Oh Gunquit!) et sa collègue d’aventure Clementine, elles expriment leur amour pour la bande américaine, incluant à leur répertoire des titres californiens qu’elles revisitent et des créations propres fortement influencées par les premiers.

La Perra Blanco
La Perra Blanco est le projet emmené par Alba Blanco, une jeune musicienne originaire de La Línea de la Concepción qui a le rock’n’roll dans les veines. Elle est assistée par Guillermo « LaBestia » à la contrebasse et par « Juan « Spacey » Andújar à la batterie. À l’occasion de l’Azkena Rock Festival, ce power trio déploiera son rock’n’roll sauvage aux échos des années 1950 et 1960 et autres influences diverses (musique noire, rythm and blues, gospel, hillbilly, rockabilly ou encore country) et présentera son premier disque.

¡Oh! Gunquit
Basés à Londres, ces 5 musiciens forment un groupe sauvage de surf-punk destiné aux amoureux de la culture science-fiction. Après être devenus voisins et avoir découvert qu’ils fréquentaient les mêmes établissements nocturnes, Tina (chant) et Simon (guitare) ont créé le groupe, mélange vibrant de garage, surf-punk et rockabilly. Cinq membres actuellement pour le groupe, cinq pays : Italie, États-Unis, Colombie, Espagne et Royaume-Uni. Leurs concerts sont réputés être une expérience unique et brûlante qui séduira tous les fans des bandes originales des films de série B, des long trip road et des aventures les plus folles sur fond de trash.

Klingonz
Folie incontrôlable ? C’est ce que les ineffables Klingonz proposeront sur la scène de Trashville. Une magistrale leçon du psychobilly le plus irrévérencieux qu’ils manient avec brio depuis 1988.

Tickets

  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville Azkena Rock Festival Spain
  • Trashville concierto Azkena Rock Festival Spain